Avertir le modérateur

01 mars 2008

La défense Defonseca

Le scoop est venu du Soir, l’un des principaux quotidiens de Belgique. Celle qu’on prenait pour Mischa Def4a5afa0f5489ec69dcc281eddc104e3a.jpgonseca, l’héroïne du « Survivre avec les loups », a menti sur toute la ligne. Présentée comme une œuvre autobiographique, son livre n’est en fait qu’une imposture. Celle d’une petite fille juive de 8 ans qui traverse l’Europe toute seule, 3000 kilomètres tout de même, à la recherche de ses parents déportés. Sauvée par une meute de loups, la petite Mischa raconte son histoire soixante ans après… Comme une preuve de « la cruauté des hommes et de l’humanité des animaux », pouvait-on lire dans les critiques du film sorti le 16 janvier dernier.

« L’histoire vraie d’une rescapée de la Shoah » s’affichait en quatrième de couverture du livre édité par Bernard Fixot, vendu à 200 000 exemplaires en France. Gage de vérité, le tampon du vécu donnait au récit tout son sens : une petite fille seule contre l’implacable machine nazie. Voilà qu’on sait que tout est faux. En recoupant la biographie de son père résistant et le témoignage d’une cousine retrouvée à Bruxelles, un journaliste belge s’est rendu compte de la supercherie. Mischa Defonseca s’appelle en fait Monique De Wael. Voici sa déclaration.

Monique de Wael se met alors à vouloir expliquer son canular. Les choses se gâtent. Non contente d’avoir été malhonnête avec ses millions de lecteurs mondiaux, et les quelques 500 000 spectateurs du film tiré de son livre, Monique se pose en victime : « A ceux qui se sentent trahis, je les supplie de se mettre à la place d’une petite fille de quatre ans qui a tout perdu, qui doit survivre, qui plonge dans un abîme de solitude… ». L’éditeur du livre la soutient même : « Misha a menti, mais son histoire n'est pas moins incroyable que celle de ces gens d'un héroïsme extraordinaire revenus des camps ». Même son de cloche du coté de chez Bac Film, qui s’est chargé de la distribution du long-métrage : « Ce conte tragique reste un bel exemple de courage et de persévérance contre l'adversité » affirme Mathieu Piazza, un des responsables de la maison de production. Quel courage ? Celui de mentir ?

90a50c1bd9bb1f2dce4ace67805e695e.jpgFinalement, seule la réalisatrice Véra Belmont s’est dite « décue ». Et encore, à demi-mot, elle « en veut un tout petit peu » à Monique de Wael. Première mesure prise, le « d’après une histoire vraie » sera supprimé des écrans. Moindre mal. Le pire pour Monique, son histoire aurait sans doute fait une bonne œuvre de fiction si elle avait été assumée comme telle.

Commentaires

Je trouve grave et pitoyable d'inventer de tels mensonges tout cela pour faire de l'argent .Quand je pense que maman aimait cette histoire et qu'elle nous a quittée avec ce mensonge en elle je suis scandalisée.Cette femme devrait payer et le prix fort afin d'être punie.Honte à elle

Écrit par : guenec | 01 mars 2008

Et ensuite les sociologues, s'étonnent lors d'un récent sondage, que les jeunes Français plaçaient géographiquement le " VEL D'HIV " à VICHY. Qu'ils étaient totalement ignorants du nombre de vicimes Juives , pendant la seconde guerre mondiale. Que personne ne connaissait la signification du mot " SHOAH ". Comme ils se font rouler dans la farine, ils doutent de tout et à raison. L'autre exemple entre des milliers, l'auteure du Best Seller " JAMAIS SANS MA FILLE " complètement bidon. Et la manipulation de TIMISSOARA, 5000 cadavres sortis des morgues des hôpitaux Roumains, sensés représenter les exactions du président Roumain CEAUSESCU. Je pourrais vous remplir vos colonnes de ces mises en scène, prévues pour faire pleurer dans les chaumières. N'en voulez pas aux éditeurs, ils ne sont pas là pour faire la charité.

Écrit par : Rienquelavéritéjelejure | 01 mars 2008

J'ai vu le film. Non seulement il n'y avait pas Kevin Costner, les Indiens n'étaient pas du tout convaincants.

Écrit par : oblomov | 01 mars 2008

ah ah ah

ah ah ah

ah ah ah

ah ah ah
j'attend le prochain livre de TD avec impatience : ) !!!!
http://www.vivreavecdescons.com

Écrit par : Coralie | 02 mars 2008

Je suis profondément choqué par la déclaration de Madame Mischa Defonseca.
Se faire passer pour juive et s'inventer une histoire digne du Livre de la Jungle pour attirer l'attention sur son malheur, qu'il ait été grand ou petit est une chose très triste. J'avais été interpelé par ce concept de fillette élevée par des loups et avais pensé "je n'ai pas souvenir qu'il ait été prouvé un jour qu'une telle chose fut possible".
Ce mensonge déguisé en vérité sonne comme une insulte.

Vous êtes à plaindre, Madame Defonseca. Parce qu'il y a eu des non-juifs plus Justes que vous et parce que vous ne serez jamais Juste, dans tous les sens de l'expression.

Laurent.

Écrit par : Laurent | 02 mars 2008

J'ajoute que je ne me suis pas trompé sur votre nom. Je vous appelle par votre "nom de scène" car votre personnage a plus de mérite que vous.

Laurent.

Écrit par : Laurent | 02 mars 2008

je peux comprendre qu'une attroce souffrance liée à un manque d'affection extreme puisse amener à s'inventer une autre vie, cela s'est plusieures fois déja vu; il n'en reste pas moins que cette fiction est une belle histoire. La lecture du livre, lorsque vous connaissez bien les animaux sauvages vous semble dur à croire, je ne suis donc que moyennement surprise! je reste cependant persuadé que cette personne est plus à plaindre qu'à blamer!

Écrit par : karine | 04 mars 2008

j'ai été déçut en apprenant que cette histoire était un leurre, mais sachez que beaucoup d'autobiographies ou de biographies sont en fait des pures inventions, je pense par exemple aux "carnets d'Hitler".

Mais aprés tout, elle s'est escusez non? Et puis ce qu'elle dit est vrai, parce que on peut se faire accepter par des animaux sauvages si l'on en a pas peur. Moi j'y ait crus en lisant le livre, et même si cette histoire est fausse, l'horreur des camps et la dure vie dans la nature sont des choses réels.

Moi j'adore ce bouquin et puis il y'a des choses pires dans la vie qui se passe. Une fausse autobiographie ce n'est rien, et puis son histoire fait réver même si c'est un canular. Peu d'écrivain peuvent offrir à leurs lecteurs autant d'émotions à la fois...la curiosité,la peur, le rire, le suspense et le rêve, et tout ça en même temps... En plus, c'est l'une des rares fois où en lisant un livre j'arrive à visualiser clairement, et non pas en flou, chaque scène dans le moindre détaille.

Alors moi je dis Merci Monique alias Misha Delfonseca pour ce merveilleux romans pleins de sentiments et de vibrations!

Écrit par : Ananas | 12 mars 2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu