Avertir le modérateur

25 février 2008

La polémique Amalric

« César, l’ouvre pas ». Matthieu Amalric est formel, il se dit victime de censure. « Je n’en reviens pas, je ne savais pas que c’était si simple que ça, la censure ».

Retour sur les faits. Lors de la dernière cérémonie des Césars, vendredi dernier au Théâtre du Châtelet, l’acteur français est récompensé pour la seconde fois de sa carrière. Sa performance dans « Le scaphandre et la papillon » est saluée par la majorité des membres de l’Académie des arts et des sciences du cinéma, qui chaque année se charge de la remise des prix. Sauf que Matthieu Amalric n’est pas présent au Châtelet. Il est actuellement au Panama, sur le tournage du prochain James Bond.5f40aaf57341d80bd11e40a6e24ad2c9.jpg

Juste « au cas où », Amalric a envoyé un discours de remerciements. La suite, Amalric gagne. Son discours est donc lu par l’animateur de la soirée, Antoine de Caunes. Seulement, ce que lui reproche l’acteur tout juste récompensé, c’est de ne pas être allé au bout de sa lettre. La dernière partie de son message n’a pas été lue, or, c’était justement là qu’Amalric s’en prenait aux grandes maisons de productions et ses multiplexes. Voici quelques morceaux choisis du reste de la lettre : 

« Mais la salle de cinéma. Oui, la SALLE de cinéma, elle, doit pouvoir continuer à s’inventer. (…)

Insupportable "trompe l’œil" des multiplexes. Les chiffres comme seule ligne d’horizon. Aveuglement, brouillage, gavage, lavage. Et quelle solitude. Vous avez déjà parlé à quelqu’un dans un multiplexe ? Pas moi. D’ailleurs c’est impossible, ce qui compte c’est le flux. "Circulez s’il vous plaît, y’a rien à voir" . Au suivant ! bande de Brel. (…)

Ce tissu de salles, que le monde entier nous envie, est notre cœur, nos poumons.

Sinon...

Sinon on va tous finir devant nos "home cinéma" à se tripoter la nouille...

Bons baisers de Panama...

Mathieu

En guise d’explications, le producteur de l’émission, Renaud Le Van Kim a prétexté la longueur du discours de l’acteur : «Nous avons décidé de raccourcir la lettre parce que nous avions déjà du retard. On a enlevé la partie sur les multiplexes parce que Jeanne Moreau venait, mot à mot, de dire la même chose ». Un peu plus tard, Le Van Kim s’exprime une nouvelle fois : "Nous sommes tout à fait désolés qu'il ait pu imaginer une censure quelconque. Il n'a sans doute pas évalué dans quelle précipitation nous avons dû gérer ce texte imprévu dans le conducteur d'une émission en direct de cette ampleur". Le Van Kim dit avoir raccourci la lettre en accord avec l’agent de l’acteur. C’est ce qu’on appelle refiler la patate chaude.

De son côté, Antoine de Caunes assure avoir lu toutes les fiches qu’on lui a transmises avant la cérémonie. "Mathieu Amalric a demandé que ce soit moi qui lise sa lettre, confirme-t-il. A la dernière minute, on m'a passé quatre fiches et j'ai tout lu de la première à la dernière ligne. Vous pensez bien que je ne me serais pas privé d'une déclaration politique ni de la chute sur "se tripoter la nouille"", a-t-il assuré au Journal du dimanche. Dès dimanche, l’Union des journalistes du cinéma (UJC) s’est montré solidaire de l’acteur. Bien sûr, Canal Plus se défend de toute censure. Michel Denisot, le directeur artistique de la soirée l’a confié à Mediapart : « Les coupes qui ont été décidées n’ont rien à voir avec le contenu politique des dernières lignes du texte ». C’est ce qu’on appelle retirer les marrons du feu.

Entre patate chaude et marrons carbonisés, la petite cuisine des Pathé, Gaumont et consorts n’est pas du goût d’Amalric. Il y est toujours affaire de recettes.   

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu